5 conseils d’auto-défense pour les séniors

Découvrez les bonnes habitudes à avoir pour éviter d’attirer l’attention de potentiels agresseurs dans la rue, ainsi que des tactiques d’auto-défense adaptées aux seniors.

Plus fragiles physiquement, les seniors sont des proies bien souvent faciles pour les délinquants… Voici quelques conseils pour éviter de paraître vulnérable et d’attirer l’attention d’un éventuel agresseur :

  • soyez vigilant et attentif à ce qui se passe autour de vous : habituez-vous à observer votre environnement pour repérer d’éventuelles menaces et les éviter,
  • tenez-vous droit, relevez le menton et gardez les épaules en arrière : avec une posture courbée et le regard dirigé vers le bas, vous avez l’air vulnérable,
  • adoptez une démarche fluide et naturelle pour manifester votre confiance en soi : si possible, marchez au même rythme que les autres passants,
  • établissez un bref contact visuel avec les gens autour de vous : vous leur montrez ainsi que vous êtes conscients de leur présence. Si un agresseur sait que vous l’avez vu, il perd l’avantage que lui confère l’effet de surprise,
  • ne parlez pas au téléphone et évitez de regarder un plan en marchant : en faisant de la sorte vous montreriez que vous n’êtes pas attentifs à ce qui vous entoure,
  • ne laissez pas un agresseur potentiel détourner votre attention : si un étranger vous demande l’heure, ne baissez pas la tête pour regarder votre montre. Continuez à marcher, levez le bras pour avoir la montre au niveau des yeux et voir la personne en face de vous,
  • restez dans les zones bien éclairées et fréquentées, la nuit : vous pouvez aussi avoir une mini-lampe de poche,
  • n’attirez pas l’attention : évitez de porter des bijoux et vêtements chers trop voyants. Si vous avez un porte-monnaie, gardez-le près du corps et non à la main.

En cas d’agression physique, la meilleure chose est de ne pas résister, votre vie vaut plus que votre porte-monnaie ou vos bijoux.

Voici cependant quelques conseils pour vous en sortir :

  • faites du bruit : criez ou sifflez. Munissez-vous d’un sifflet, que vous garderez dans la poche ou sur un porte-clés. Un coup de sifflet surprendra votre agresseur davantage qu’un cri. Vous pouvez même crier « Au feu », plutôt que le classique « Au voleur ». Les autres passants auront moins peur d’être attaqués et viendront plus facilement vous aider ;
  • utilisez tout ce que vous avez à disposition pour vous défendre : un trousseau de clés ou une boîte de conserve dans vos courses peuvent faire l’affaire. Votre canne peut être une arme de défense, il existe d’ailleurs des entraînements d’auto-défense à la canne pour les seniors (cane-fu). Il est également recommandé de sortir avec un pulvérisateur de gaz poivre pour être prêt à repousser les assaillants ;
  • visez les zones vulnérables de votre assaillant : même si votre agresseur est plus fort que vous, il a des points faibles que vous pouvez tenter d’exploiter. Les zones sensibles comprennent les yeux, le nez, l’entrejambe et les genoux. Vous choisirez où viser en fonction de votre flexibilité, de la distance avec l’agresseur et de sa position par rapport à vous. S’il n’est pas trop proche, un bon coup de canne ou de pied dans le côté du genou ou dans l’entrejambe de l’agresseur peut lui faire perdre l’équilibre. S’il est presque sur vous, tentez de lui mettre les doigts ou les clés dans les yeux. La douleur ressentie le désarçonnera peut-être suffisamment pour que vous puissiez fuir.

En espérant que vous n’ayez jamais à mettre en pratique ces conseils !

Mamy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s