Elle lègue sa fortune à 200 personnes croisées dans sa vie

« Elle était fille unique, ne s’était jamais mariée, n’avait pas d’enfants

et aurait pu léguer sa fortune à une association mais elle a préféré faire plaisir à 200 personnes qu’elle a pu croiser durant sa vie ». Telle était la dernière volonté de Jeannine Vromant, une habitante de Dieppe, décédée à l’âge de 86 ans.

Parmi les bénéficiaires du legs, des infirmières, des aides-soignantes, des employés administratifs et même les chauffeurs de bus de la ligne qu’elle utilisait tous les jours pour aller faire ses courses.  De ces derniers, l’acte testamentaire précise : «presque aveugle, la plupart des chauffeurs ont eu l’extrême élégance, depuis 1992, de s’arrêter à ma hauteur, me voyant très handicapée. Encore merci à eux… »

Le notaire qui voit en elle l’incarnation de la « bonté » . Après déduction des frais de succession, les « héritiers » de Jeannine Vromant, originaire de Roubaix , recevront chacun 1 200 € en moyenne.

couvL1815-BAT_couverture
couvL1815-BAT_couverture
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s