Coeur de senior: prenez soin de votre coeur!

cardiologie

Si vous ne pouvez rien faire contre les années qui passent, vous pouvez agir afin d’éviter que votre cœur soit un souffre-douleur. Avec la Fédération Française de Cardiologie, revenons sur les règles et les comportements qui permettent aux seniors de s’assurer une bonne santé cardiaque

Pour maintenir un cœur en bonne santé à partir de 50 ans, il faut miser sur les facteurs protecteurs.

Adopter une alimentation saine et équilibrée 

  • 3 repas équilibrés par jours,
  • 5 fruits et légumes / jour,
  • limiter le sucre – les graisses – le sel,
  • boire 1,5 l. d’eau / jour,
  • privilégier les viandes maigres et les poissons…

Les excès alimentaires sont les bourreaux du cœur :

  • Trop de sucre -> diabète et prise de poids
  • Trop de sel -> hypertension artérielle
  • Trop de graisses -> excès de cholestérol
  • Trop d’alcool -> excès de triglycérides, hypertension et prise de poids

Eviter le tabac 

En France, un quart des 78000 décès attribuables au tabagisme chaque année sont dus à des accidents cardio-vasculaires. Le tabagisme représente le 2ème facteur de risque d’infarctus du myocarde, juste derrière le cholestérol. Un fumeur régulier sur 2 meurt d’une maladie liée au tabac et perd 12 ans d’espérance de vie

Si on se réfère aux tables de risque cardiovasculaire, un fumeur de 55 ans qui arrête de fumer, divise son risque de décès par 5. « A tout âge, il y a un réel bénéfice à arrêter de fumer », rappelle le Professeur Daniel Thomas, Président d’honneur de la FFC.

Rester actif 

L’activité physique est le complément indispensable de l’équilibre alimentaire pour prévenir les maladies cardio-vasculaires ou diminuer le risque de récidive. 30 minutes d’activité physique quotidienne peuvent ainsi augmenter l’espérance de vie de 5 ans (lire l’article)!

La prévention passe aussi par un suivi cardiologique régulier 

Après 50 ans, il est important de surveiller son taux de cholestérol, sa tension, son poids chez son médecin traitant ou son cardiologue. Des examens complémentaires seront à discuter au cas par cas : électrocardiogramme, échographie, épreuve d’effort, dépistage du syndrome d’apnée du sommeil…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la FFC

pot-depart-julien-aime-critiques-2016-01

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s