Le pot de départ: « Un retraité râleur entre Zemmour et Bacri »

couvL1815-BAT_couvertureAujourd’hui une interview de Julien Aime, auteur de « Le Pot de Départ, le roman d’un futur retraité » disponible aux Editions Baudelaire.

Vous n’avez que 32 ans. Pourquoi avoir choisi la retraite pour sujet de votre premier roman?

C’est au moment du départ en retraite de mon père qu’est née l’idée de ce livre. J’en suis encore très loin, mais je me suis posé beaucoup de question sur le passage de la vie active à ce que le héros Jean-Michel nomme « le néant, le vide intersidéral« . Que fait-on une fois une fois à la retraite? Comment occupe-t-on ses journées? Etre obligé du jour au lendemain de passer 24h sur 24 avec sa femme ou son mari et déjeuner devant le 13h de Jean-Pierre Pernault, c’est très brutal (il rit). Je me suis donc documenté sur le sujet, et je me suis aperçu que, contrairement à ce que je croyais, la retraite n’est pas toujours vécue comme une délivrance. Un Français sur cinq traverse ainsi une phase de dépression post vie active. C’est énorme.

Lors de son stage de préparation à la retraite, Jean-Michel rencontre toute une galerie de personnages tous plus savoureux les uns que les autres. De qui vous êtes-vous inspiré?

De proches, mais aussi de personnes vues ou entendues dans un train, dans un restaurant ou dans un bar. On a tous un oncle ou un beau-frère grande gueule ou réac. On connaît tous un couple en crise, dépareillé, et qui pourtant reste ensemble on ne sait trop pourquoi. On a tous croisé des sexagénaires fatigués qui luttent désespérement contre les ravages du temps à coups de bistouri ou de moumoutes mal fixées.

Votre héros, ou plutôt votre antihéros, est en butte avec la société actuelle.

Oui tout-à-fait. Derrière une écriture que j’ai voulu légère, et pleine d’humour, j’aborde des questions sociales et sociétales qui nous touchent tous. Nous sommes dans une société en crises, au pluriel. Crise familiale avec l’explosion des divorces, crise sociétale, crise sociale, crise économique et crise religieuse. Et Jean-Michel qui est un enfant de la campagne des années 50, marqué par une éducation traditionnelle et patriarcale, les subit toutes. Si je devais faire simple, Jean-Michel qui ne se reconnaît plus dans cette France actuelle, est une sorte de frère caché de Zemmour et Houellebecq (rires).

Parlons de la famille et du couple. La vision de votre héros est très pessimiste.

Non elle est tout simplement lucide. A Paris, 2 mariages sur 3 finissent en divorce. Le nombre de divorces chez les seniors a été multiplié par 10 en 30 ans. Et Jean-Michel ne déroge pas à la règle. De plus, ses enfants le déçoivent (il déteste la femme de son fils, sa fille ne l’appelle que pour lui demander de l’argent)… Comme il le dit, « L‘enfant-roi est le rejeton maléfique de l’égocentrisme et de l’ingratitude ». Jean-Michel vit malheureusement ce que de nombreux pères de famille vivent aujourd’hui.

Le fossé intergénérationnel se ressent également au niveau professionnel.

Oui tout-à-fait. Pour la première fois de l’histoire, ce ne sont plus les aînés qui transmettent le savoir, mais leurs enfants qui leur apprennent à se servir d’un ordinateur ou d’un smartphone, les dépassant et les déclassant inexorablement. Jean-Michel qui travaille dans la communication, est ainsi placardisé au profit de jeunes plus compétents et plus ambitieux. On en parle peu, mais les seniors sont les premières victimes des plans de licenciement. Et retrouver un emploi est pour eux mission quasi impossible.

Y aura-t-il une suite?

Sans doute. J’aimerais retrouver Jean-Michel quelques années après son départ à la retraite pour voir s’il est resté avec sa femme, s’il a trouvé un sens à donner aux quinze ou vingt ans qui lui restent à vivre…  Mais pour le moment, je travaille sur l’adaptation télévisuelle ou cinématographique du roman. Je rêve de voir Jean-Pierre Bacri se glisser dans la peau de Jean-Michel! Il ferait un retraité râleur parfait!

Le Pot de Départ  est disponible à la Fnac, sur amazon.fr et dans toutes les librairies au prix de 15,50€

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s